Commandez un ouvrage :
Contactez-nous

La RJP n°3/2016 - Juillet-Septembre 2016

14/09/2016

Le droit de Genève est une source conventionnelle du Droit international humanitaire constituée des conventions de Genève de 1949 et de deux protocoles additionnelles de 1977.

L'excellente étude de Madame OND-TONYE a pour objet de commenter l'étude sur le droit humanitaire coutumier réalisée par le CICR et de rechercher dans quelles mesures les règles coutumières identifiées par cette étude complète le droit de Genève, sa conclusion avec le développement et la création des règles protectrices des victimes des conflits armés ne peut se faire sans la volonté des Etats.

Les interrogations sur la citoyenneté et la République ont jalonné l'édification de l'Etat. Tel est le thème de l'article de Monsieur John Richard KEUDJEU DE KEUDJEU chargé de cours à l'Université de Dschang, dans laquelle il met, en exergue, le constat de l'extraversion de la République en Afrique du fait de la définition différenciée de la citoyenneté.

Ce constat donne matière à s'interroger, à partir du prisme de la représentation, sur l'effectivité de la République en Afrique.

L'attachement de la République du Congo aux préoccupations environnementales est au centre de l'article de Monsieur Aubin NZAOU, chargé d'enseignement à l'Université de Lyon II, étude intitulée: «L'ambivalence du droit de l'environnement en République du Congo». Monsieur NZAOU interroge ainsi l'effectivité de l'application de la loi cadre congolaise sur l'environnement notamment au regard de la constitution de 2002.

Tout autre est la réflexion de Monsieur Mamadou DEMBELE, enseignant/chercheur à la Faculté de Bamako, lequel s'interroge sur le droit malien des successions. Son article nous révèle que la codification malienne soulève une multitude d'interrogations en ce qu'elle légalise au Mali toutes les pratiques identitaires en matière successorale, ce qui sur le plan pratique exclurait plus de 95% de la population malienne de son domaine d'application.

L'approche du Docteur DEMBELE est ainsi essentiellement critique à l'encontre de ce code qu'il présente comme l'initiative la plus controversée de l'histoire de la politique législative au Mali.

Le terrorisme et l'Etat de droit sont deux phénomènes parallèles répondant à des logiques contrastées. Face au terrorisme, les Etats n'ont d'autres choix que de réagir tout en veillant à ne pas abandonner certaines valeurs que leurs imposent leur appartenance à la catégorie d'Etat de droit.

Tel est le sujet, au combien actuel, de l'étude du Docteur Amadou NCHOUWAT.

Enfin Monsieur Sylvestre KWAHOU, maître-assistant à l'Université Omar Bongo de Libreville nous dresse le tableau de l'état de la jurisprudence gabonaise en matière de responsabilité de l'administration. Il nous montre l'extension lente mais progressive du contrôle de l'action administrative caractérisée par la variété des contentieux, mais aussi par la pauvreté de l'œuvre jurisprudentielle des juridictions administratives gabonaises.

Pour s'abonner ou acquérir un ouvrage

Téléchargez le bulletin d'abonnement