Commandez un ouvrage :
Contactez-nous

5. DROIT CIVIL, DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES


QUAND LE CORPS HUMAIN PASSE DE LA COMMERCIALITE A LA PATRIMONIALITE
Par Roger NEVRY, Enseignant à l'UFR de l'Université de COCODY
N°851, p.189
LE CHANGEMENT DE NOM EN DROIT POSITIF IVOIRIEN
Par Eugène ASSI ASSEPO, Docteur en Droit, Enseignant à l'Université de Cocody
N°852, p.358
OU EN EST-ON AVEC LE DROIT DE LA FAMILLE AU CAMEROUN ?
Par Tataw MBENG, Docteur en Droit, Enseignante à l'Institut National Polytechnique de Yamoussoukro (Côte d'Ivoire)
N°852, p.347
LA VOCATION HEREDITAIRE DU CONJOINT SURVIVANT EN DROIT CONGOLAIS DE LA FAMILLE
Par Gaëtan Alexandre PUATI
N°854, p.29
L'ENONCIATION DE LA COUTUME EN DROIT CAMEROUNAIS DE LA FAMILLE
Par Vincelline AKOMNDJA AVOM, Assistante à la FSJ de Yaoundé II (Cameroun)
N°854, p.59
LA LUTTE CONTRE LA PRECARITE DES ENFANTS EN MAURITANIE
Par Haimoud RAMDAN, Professeur de Droit à l'Université de Nouakchott (Mauritanie)
N°863, p.189
DE NOUVELLES PERSPECTIVES POUR LE DROIT IVOIRIEN EN MATIERE DE RUPTURE DU LIEN CONJUGAL ? (REFLEXIONS HYPOTHETIQUES SUR LES INCIDENCES DU JUGEMENT FRANÇAIS DU TRIBUNAL DE LILLE DU 1ER AVRIL 2008)
Par Abdouramane OUATTARA, Enseignant à l'Université d'Abidjan Cocody (Côte d'Ivoire)
N°868, p.261
LE NOUVEAU CODE DE LA FAMILLE ET DES PERSONNES DU MALI : LA « VICTOIRE A LA PYRRHUS » DU HAUT CONSEIL ISLAMIQUE ET DE SON PRESIDENT, L'«AYATOLLAH » MAHAMOUD DICKO
Par Dianguina TOUNKARA, Docteur en Droit, élève Avocat au Barreau de Paris
N° 882 p.58
RETOUR SUR UNE QUESTION OCCULTEE : LA NATIONALITE EN DROIT OHADA
Par le Professeur François ANOUKAHA, Agrégé des facultés de droit, Professeur titulaire, Université de Yaoundé II Soa (Cameroun)
N° 888 p.281
LA PRISE EN COMPTE DU STATUT D'EPOUX PAR LE DROIT OHADA
Par André Desmonds EYANGO DJOMBI, Docteur en Droit des Affaires, Chargé de cours à la FSJP de l'Université de Douala (Cameroun)
N° 891 p.229

Pour s'abonner ou acquérir un ouvrage

Téléchargez le bulletin d'abonnement